L'immunothérapie: anti-corps monoclonaux anti-NGF pour la gestion de l'arthrose

NGF dans une articulation atteinte d'ostéoarthrose
Impact de la douleur chez le chien (source Zoetis)
Cycle de l'ostéoarthrose: douleur articulaire

L’ostéoarthrose (arthrose) des chiens et chats est caractérisée par des douleurs articulaires chroniques. L'arthrose affecterait plus de 40% des chiens. Elle est très fortement sous-estimée chez les chats. Un traitement utilisant des anticorps monoclonaux (immunothérapie) a été mis au point par la firme Zoétis™ sous le nom commercial de Librela™ (Bedinvetmab). L’immunothérapie consiste à utiliser des anticorps pour bloquer l’accès d’une molécule à son récepteur et, par conséquent, à bloquer son effet. Le bedinvetmab en neutralisant le Nerve Growth Factor (NGF) réduit les douleurs secondaires à l’arthrose chez le chien et le chat comme le fait le Lokivetmab anticorps monoclonaux ciblant IL-31 pour traiter le prurit associé à la dermatite atopique canine

Le NGF est une protéine produite par les tissus lésés (cartilage...). On le trouve en grande concentration dans les articulations des chiens et chats atteints d’arthrose. Le NGF est, comme les prostaglandines, responsable de la sensation de douleur. Il se lie à 2 récepteurs sur les terminaisons nerveuses : le TrkA (récepteur de kinase A liée à la tropomyosine) et le P75NTR (neurotrophine p75) qui induisent la sensation de douleur via un processus complexe. Le NGF se lie également aux cellules inflammatoires qui libèrent des médiateurs pro-inflammatoires et du NGF ce qui participe à l'entretien du cycle de la douleur. Le bedinvetmab bloquerait la liaison du NGF à son récepteur.    

Les anticorps monoclonaux anti-NGF (immunothérapie) présentent les avantages suivants :

  • Une injection SC par mois pour soulager les douleurs articulaires dues à l’arthrose chez les chiens et chats
  • Impact minimal sur d’autres organes déjà fragiles chez les chiens et chats âgés car dégradés comme d’autres protéines
  • Pas d’interactions connues avec d’autres médicaments
  • Profil de sécurité élevé : aucun effet secondaire noté dans les études de terrain

Références:

  • Nerve growth factor concentrations in the synovial fluid from healthy dogs and dogs with secondary osteoarthritis. Isola M et al. Vet Comp Orthop Traumatol. 2011;24(4):279-284
  • Anti-nerve growth factor monoclonal antibodies for the control of pain in dogs and cats. Enomoto M, et al. Vet Rec 2018
  • Anti-nerve growth factor monoclonal antibody: a prospective new therapy for canine and feline osteoarthritis. Mark E. Epstein, Vet Rec 2019
  • A fully caninised anti-NGF monoclonal antibody for pain relief in dogs. Gearing DP et al. BMC Vet Res. 2013 Nov 9;9:226

© Luc Beco

Liaison NGF au récepteur TrkA
Douleurs articulaires liées à l'arthrose chez le chien âgé