Mr et Mme Lemauvais (Theux -Belgique)

Gibbs - Mr et Mme Lemauvais (Theux -Belgique)
Gibbs - Mr et Mme Lemauvais (Theux -Belgique)
Gibbs - Mr et Mme Lemauvais (Theux -Belgique)

 Lettre pour mon Ami

         Je m’appelle Gibbs, je suis un berger allemand de douze ans et j’aimerai vous raconter mon histoire via la plume de mon meilleur ami, car mon départ fût tellement rapide que je n’ai pu le faire moi-même. 
         Ma vie avait bien mal commencé, étant quelque peu remuant, mes deux premiers propriétaires avaient préféré renoncer en m’abandonnant à la SPA. Je ne les remercierai jamais assez, car grâce à cela, Sylvie Masure et Malou son amie, m’ont récupéré et m’ont présenté à un voisin ayant perdu depuis quelques temps son fidèle compagnon. Je n’avais alors que sept mois.
         Je suis entré -inquiet et curieux- chez lui, il m’a tendu la main et au premier regard, j’ai ressenti au fond de moi que ce serait lui et personne d’autre. Je me suis appuyé sur sa jambe en m’asseyant à ses pieds, il a posé sa main sur ma nuque. Je venais de me choisir un ami pour la vie. Bon je sais, mes copains canins me parlaient de leurs maîtres, mais moi, je savais que ce serait bien plus que cela.
         Son boulot l’obligeait parfois à rester loin de la maison, mais à chaque retour, c’était la fête, bien que choyé par ma maîtresse et le reste de la famille que j’adorais tout autant. Et puis un jour, il est revenu et n’est plus reparti au boulot. « Prépension » qu’il m’a dit et là, cela a été le véritable début de nos aventures, balades à gogo, vacances à la montagne, mais surtout beaucoup de complicité…et les années ont filé tellement vite. Mes douze printemps sont derrière moi, mais toujours vaillant pour un vieux.
        Malheureusement, ces dernières semaines ont été de plus en plus pénibles pour moi. Quelque chose m’enlevait toute ma force. Mon enthousiasme dès la mise du collier leur faisait tellement plaisir... Mais lors de notre dernière sortie, je n’ai pas su la terminer et mes maîtres inquiets m’ont emmené en urgence à la clinique vétérinaire des Docteurs Becco-Heyneman, que je remercie pour la gentillesse dont ils ont fait preuve lors des soins prodigués durant toutes ces années. J’aurais tant voulu ressortir en pleine forme comme les autres fois, mais malheureusement, une péricardite sévère décelée en a décidé autrement. Après concertation, nous avons décidé ce qu’il était le mieux pour moi.
        Nous avons échangé des tonnes d’amour par le regard et je me suis ainsi endormi en paix, couvert de caresses de « Dadame » et dans les bras de mon ami qui comme chaque soir me chuchotait à l’oreille : "Bonne nuit mon Loup, fais de beaux rêves et à demain".

GIBBS