Pyodermites (infections bactériennes de la peau) - Staphylocoque

Pyodermite du plis facial
Pyodermite du plis facial
Pyodermite du Berger Allemand
Pyodermite du Berger Allemand
Un exemple de lésion de pyodermite
Un exemple de lésion de pyodermite

Les pyodermites (infection bactérienne de la peau) sont sans doute les dermatoses les plus communément rencontrées en pratique vétérinaire. En Angleterre elle représenterait 21% des motifs de consultation en dermatologie vétérinaire (Survey of the prevalence, diagnosis and treatment of dermatological conditions in small animals in general practice).

Le Staphylocoque pseudintermedius est la bactérie la plus fréquemment isolée lors d'infection bactérienne de la peau des chiens. Cette bactérie a récemment identifiée comme étant la bactérie induisant les lésions de pyodermite chez nos animaux de compagnie. Le Staphylocoque intermedius, décrit avant la mise en place des nouvelles technique d'identification par analyse génétique, constitue la bactérie responsable d'infections cutanées chez les pigeons!   

Classification des pyodermites en fonction de la profondeur des tissus atteints :

  • Les pyodermites de surface
    dermatite pyotraumatique, pyodermite des plis (intertrigo), pyodermite mucocutanée
  • Les pyodermites superficielles:
    impétigo, folliculite bactérienne, pyodermite extensive superficielle
  • Les pyodermites profondes:
    folliculite et furonculose pyotraumatique, furonculose du menton, pyodermite profonde localisée ou généralisée et, enfin, la pyodermite du Berger Allemand

Le diagnostic requiert:

  • un examen clinique et dermatologique détaillé
  • des examens microscopiques avec coloration (cytologie)
  • parfois des cultures bactériennes
  • rarement des biopsies cutanées

Les traitements font appels:

  • aux traitements topiques: shampooings, pommades, lotions (pour les surfaces sans poils et de petite taille)
  • aux antibiotiques: la durée du traitement dépend fortement du type de pyodermite
  • parfois aux immunomodulateurs (vaccins)

Une cause sous-jacente telle une allergie, un trouble hormonal, un parasite... doit toujours être recherchée.

Le cas particulier des Staphylocoques multirésistants:

Comme expliqué ci-dessus, les Staphylocoques sont des bactéries très fréquement observées lors d'infections bactériennes de la peau. Jusqu'il y a peu, nos antibiotiques classiques étaient efficaces pour lutter contre ces infections. Mais, de nouvelles souches de Staphylocoques sont devenues résistantes à de nombreux antibiotiques: ils sont testés Methicilline resistants et nommés "Methicillin Resistant Staphylococcus / Meticillin Resistant Staphylococci (MRS)".

En médecine humaine, il n'est pas rare de contracter une infections bactériennes à Staphylocoque aureus multiresistant (MRSA) suite à un simple séjour en milieu hospitalier.  Ce staphylocoque aureus est mieux connu du grand public sous le nom de Staphylocoque doré.  

Chez le chien , les Staphylocoques (Pseud) intermedius multiresistants (MRSI) ont également été mis en évidence. Ils représenteraient 17% des cultures de Staphylocoques aux Etats-Unis. En Europe, ils font depuis peu leur apparition. Un article récent publié dans la revue Veterinary Dermatology mentionne une fréquence de 23% des cultures réalisées dans une clinique vétérinaire allemande. 
En Belgique, nous les avons identifiés pour la première fois en 2007  lors d'analyses effectuées par culture bactérienne et par analyse des gènes de résistance.  Durant 2007, cinq individus sur 500 pyodermites sont identifiés avec certitude (quatre MRSI : une otite, deux infections superficielles, une infection podale et,  une infection profonde à  MRSA ).  Deux chiens séjournaient au Luxembourg et trois en Belgique.
En 2008, une otite à MRSI est détectée chez un chien présentant une symptomatologie d'apparence anodine et d'évolution relativement courte. Un second cas est mis en évidence sur des lésions très localisées mais profondes situées au niveau du cou.....

Le diagnostic repose sur:

  • le diagnostic d'infection bactérienne (de la peau ou non)
  • la cytologie: identication au microscope à la clinique d'une bactérie de type coque (staphylocoque)
  • la culture et l'antibiogramme avec mise en évidence de résistances multiples
  • la résistance à la Méthicilline, Oxacilline, ou Cefoxitine à l'aide de disques contenant des antibiotiques sur gélose agar 
  • l'utilisation du VITEK pour établir les concentrations minimales inhibitrices (MIC) des antibiotiques vis à vis des bactéries
  • l'identification du gène mecA par la technique PCR
  • l'identification de l'espèce de staphylocoques (Aureus / Intermedius) par la recherche PCR des gènes thermonucleases (nuc

Une infection de la peau qui n'évolue pas normalement doit attirer votre attention:
Il est préférable de confier la gestion de ces cas à un vétérinaire dermatologue spécialiste car 

  • Il guidera le laboratoire spécialisé vers une identification précise
  • il faut à tout prix limiter la diffusion de ces souches bactériennes dans la population canine.
  • la présence des MRSA (Staphylococcus aureus) peut présenter un danger pour les humains en contact
  • la gestion de ces cas est difficile (traitement du chien et du milieu)

A l'heure actuelle, la contagiosité à l'homme par le Staphylocoque intermedius (du chien) n'a pas été décrite. L'homme pourrait par contre constituer un danger d'infection pour les chiens que nous traitons.

Pour les vétérinaires intéressés par ces staphylocoques meticillin resistants, des conseils d'hygiène et de précautions ont été publiés par la BSAVA en novembre 2006. Les principales mesures concernent l'hygiène des mains et de l'environnement mais également, l'usage prudent des antibiotiques.

Pyodermite secondaire à une démodécie, malnutrition et teigne avant traitement
Pyodermite secondaire à une démodécie, malnutrition et teigne avant traitement
Le même Boxer après 4 mois de traitement
Le même Boxer après 4 mois de traitement