Les vaccins du chien - Vacciner les chiens... pourquoi?

Comment ça se passe ?

Les chiots peuvent être vaccinés dès l’âge de 6 semaines. A cet âge, ils reçoivent un vaccin contre la parvovirose (typhus du chien) et parfois aussi contre la maladie de Carré. C’est important s’ils sont déjà en contact avec d’autres chiens, par exemple dans un club canin.  Mais l’essentiel commence entre 8 et 12 semaines, âge auquel où ils reçoivent le vaccin de base, le CHPPi qui les protège contre la maladie de Carré, l’hépatite infectieuse, la parvovirose et le virus para-influenza. Une deuxième vaccination est de toute façon nécessaire 4 semaines plus tard. La vaccination contre la leptospirose sera faite à 12 et 16 semaines. Un rappel un an après cette première vaccination  est indispensable pour que l’efficacité soit maximale. Un vaccin contre la toux de chenil est aussi recommandé si l’animal est dans un environnement à risque, dans un élevage et surtout s’il est amené à séjourner en pension.  La vaccination contre la rage est obligatoire au sud du sillon Sambre et Meuse, et peut être effectuée dès l’âge de 3 mois.

Quelles sont donc toutes ces maladies ?

La maladie de Carré provoque une immunodépression du chien. Les chiens s’infectent par la bouche ou par le nez, puis le virus atteint tous les organes et une maladie généralisée avec des problèmes respiratoires, digestifs, des troubles nerveux et une immunodépression survient.

L’hépatite infectieuse est une maladie très rare du chiot qui provoque une mort subite lorsqu’il n’est pas vacciné. Les signes cliniques associés à cette maladie sont une hépatite, une atteinte rénale, un œil bleu et puis des hémorragies dues à des troubles de la coagulation.

La parvovirose est une maladie virale digestive. Vomissements, dépression, absence d’appétit et température élevée sont observés. Une diarrhée parfois hémorragique apparaît ensuite et, si l’animal n’est pas soigné, il meurt en quelques  jours. Chez les chiens plus âgés, une infection sans signes cliniques peut survenir.

Le virus para-influenza est impliqué dans la toux de chenil, d’où l’importance de sa vaccination.
La toux de chenil est une maladie respiratoire provoquée par plusieurs virus et bactéries, dont les plus fréquents sont le virus para-influenza canin et la bactérie Bordetella bronchiseptica. La maladie se manifeste par une trachéo-bronchite qui évolue vers une pneumonie. Il est important de vacciner les chiens qui sont souvent en contact avec d’autres chiens, comme ceux qui vivent en collectivité, qui vont au dressage, au refuge pendant les vacances,… car leur risque d’infection et de transmission augmente.

La leptospirose est une maladie bactérienne qui se transmet par les urines contaminées par ce germe et qui est transmissible à l’homme. Il faut particulièrement faire attention aux eaux stagnantes, car celles-ci sont généralement source d’infection. Les signes cliniques sont de l’amaigrissement, des vomissements, de l’hyperthermie et, selon le degré d’infection, l’animal atteint peut développer de l’insuffisance rénale aiguë ou chronique, ou une septicémie (multiplication des bactéries dans le sang) avec atteinte des organes internes tels que le foie et les reins.

La rage est une maladie virale nerveuse contre laquelle il est obligatoire de vacciner dans certaines situations. Depuis le 1er mars 2016, si vous ne voyagez jamais hors de la Belgique avec votre chien, il n’est pas obligatoire de vacciner. Par contre, si vous voyagez n’importe où en dehors de la Belgique, il est obligatoire de vacciner votre chien (c’est aussi valable pour les chats et les furets). La Belgique est débarrassée de la rage depuis 15 ans. Cependant, le risque existe toujours et tout propriétaire doit être vigilant. La rage se manifeste principalement par de l’agressivité inhabituelle apparaissant subitement. Un fort changement de comportement est observé par le propriétaire. Si tel est le cas, il faut directement avertir votre vétérinaire qui examinera attentivement votre animal et se chargera d’avertir les autorités si la rage peut effectivement être suspectée. Une directive européenne certifie que la vaccination contre la rage est valable 3 ans en Europe si le chien est vacciné en Belgique.

Pourquoi vacciner le chiot deux fois à un mois d’intervalle ?

Il existe une période, qu’on appelle « trou immunitaire », pendant laquelle le chiot n’est plus protégé, ni par les anticorps que lui confèrent sa mère, ni par le vaccin administré. Au départ, le chiot est protégé par les anticorps maternels qu’il a reçus grâce au colostrum, le premier lait qu’il boit de sa mère. A ce moment, la vaccination ne fait aucun effet. Ensuite, vient un moment où ces anticorps ne protègent plus le chiot, et c’est là qu’intervient la vaccination. Cependant, le moment où le chiot n’est plus protégé par les anticorps de sa mère n’est pas exactement défini et dépend de nombreux facteurs. Il est donc important de vacciner 2 fois à un mois d’intervalle afin de passer outre la protection du chiot par les anticorps maternels et le trou immunitaire pour que la protection vaccinale soit efficace. N’oubliez donc pas cette deuxième vaccination à l’âge de 12 semaines.