Mon chien mange bio ou sans céréales ou cru... bon pour sa santé?

Le bio oui , mais pas maintenant pour mon chien

"Alimentation bio pour mon chien car je souhaite lui donner ce qu'il y a de mieux".... Actuellement, les aliments "bio" pour chiens ne sont pas conseillables car ils ne satisfont pas aux besoins nutritionnel de nos chiens. Ils présentent des carences en protéines et certaines vitamines. De plus, ils sont relativement peu denses en énergie, ce qui oblige les propriétaires à en donner plus qu'un aliment "standard". Les croquettes standards équilibrées mais contenant des céréales avaient pourtant conduit à la disparition de nombreuses carences alimentaires qui apparaissent de nouveau avec l'émergence de ces nouvelles modes alimentaires. Le "bio" surfe sur une tendance actuelle et sur de bonnes intentions mais il peut s'avérer dangereux pour votre chien. Certains organes comme le coeur, les os et la peau ne tolèrent pas bien les carences à moyen ou long terme. (voir la vidéo du JT de RTL en lien en début d'article)

"On pourrait cuisiner pour apporter les nutriments les plus sains à notre chien...". Oui, des rations alimentaires peuvent être élaborées pour votre chien mais mais pour être complètes,  elles devront contenir +/-40 nutriments différents par jour. Pour être équilibrée il sera nécessaire de consulter un(e) vétérinaire spécialiste en nutrition. 

« Je donne une alimentation crue à mon chien car c’est plus naturel… ». Une alimentation constituée uniquement de viande crue est déséquilibrée dans plus de 60% des cas. Une étude publiée dans la revue scientifique Vet Record en 2018 analyse 35 aliments basés sur de la viande crue, de 8 différents types, montre que des bactéries pathogènes sont présentes dans l’aliment commercialisé : Escherichia coli serotype O157:H7 (23%), Listeria monocytogenes (54%), autres Listeria (43%) et Salmonella (20%). D’un point de vue parasitaire Sarcocystis cruzi (11%), S tenella  (11%) et Toxoplasma gondii (agent de la toxoplasmose) (6%) . L’aliment à base de viande crue constitue un risque potentiel pour le chien mais également pour les humains en contact… De plus, si votre chien présente une allergie / intolérance alimentaire la viande crue est plus allergénique. Les fragments d'os sont également problématiques car il peuvent perforer la paroi du tube digestif. 

"Les céréales et les glucides dans l'alimentation de mon chien sont mauvais..."  Lorsqu’on parle de sucres (hydrate de carbone) il faut différencier l’amidon des sucres solubles qui ne devraient pas être présents dans l’alimentation des carnivores. L’amidon est cuit est très bien digéré (>90%) par les carnivores domestique. Ce taux de digestibilité est bien supérieur au coefficient de digestibilité moyen de nombreuses protéines. Le propriétaire croit souvent que le gluten est un glucide or il est principalement constitué de deux protéines : la prolamine et la gluténine. Les intolérances au gluten sont rarement observées chez le chien. Elles sont principalement décrites chez les Irish Setters (transmission génétique: gène autosomal récessif). 

La lecture critique des étiquettes présentent sur l’emballage de croquettes est très difficile car ne permet pas de classer ceux-ci qualitativement sauf lors de carences évidentes. Comment savoir si les protéines présentes sont de bonne ou de médiocre qualité ? Par quoi remplace-t-on l’énergie fournie par les glucides ? Les lipides représentent un mauvais choix vu la sédentarité de nombreux chiens et les risques liés à l'obésité… Les protéines d’origine animale représentent-elles à l'heure actuelle un choix éthique ou écologique défendable ? 

Pourquoi devrait-on privilégier des aliments "bio" ou "produits localement" alors que peu ou pas d'études scientifiques publiées et contrôlées ne prouvent leurs bienfaits? Ne serait-il pas plus sage de faire confiance à des firmes d'aliments, présentes sur le marché depuis plusieurs générations de chiens et publiant des recherches scientifiques majeures pour la santé et le bien-être de nos chiens et chats? Pourquoi vouloir nier que ces aliments, associés à des soins médicaux en constant progrès, ont lors de ces 8 dernières années permis d'augmenter l'espérance de vie de plus d’1 an chez les chiens et de plus de 2 ans et 2 mois chez les chats. Quand informera-t-on les consommateurs en utilisant des scientifiques (vétérinaires nutritionnistes spécialistes) comme source d'information au lieu d'avoir recourt au sensationnalisme pour créer de l'audience? 

Sources:

  • Lettre ouverte du Professeur en Nutrition Animale: Dr M. Diez
  • Veterinary Record https://veterinaryrecord.bmj.com/content/182/2/50
  • Enquête KANTAR TNS 2016 (14073 foyers français interrogés fi n 2016)
  • Am J Vet Res. 2000 Apr;61(4):462-8. Inheritance of gluten-sensitive enteropathy in Irish Setters. Garden OA et al

© Luc Beco