Berger allemand : maladies de la peau (dermatologie du Berger allemand : infections, fistules, allergies, maladie auto-immunes), ostéo-articulaire...

Pyodermite du Berger Allemand - Cellulite du Berger Allemand Pyodermite profonde avec ulcérations et fistules
Pyodermite du Berger Allemand - Cellulite du Berger Allemand Pyodermite profonde avec ulcérations et fistules
Dermatite atopique canine - Berger Allemand - lésions chroniques périophtalmiques: lichénification, hyperpigmentation et érythème périphérique Dermatite atopique canine chez le Berger Allemand

Le Berger allemand, chien sportif et élégant, est malheureusement aussi sujet à de nombreuses maladies de la peau (pyodermites, allergies, fistules anales...), à des problèmes ostéoarticulaires (dysplasie coxo-fémorale...), digestifs et ophtalmiques.

1. Berger Allemand : Dermatologie (maladies de la peau)

  • Pyodermite (infection bactérienne de la peau) : les lésions infectées peuvent être superficielles (folliculite bactérienne) ou profondes avec rupture des follicules pileux (furonculose bactérienne).

    • La pyodermite du Berger Allemand est une pyodermite dont les lésions se présentent sous la forme d’ulcérations, de fistules et de croûtes situées sur la face latérale des cuisses, le tronc et les aines. Les chiens atteints sont d’âge moyen. La pyodermite du berger allemand trouve son origine dans différentes causes: une prédisposition génétique, des allergies, des désordres endocriniens (hormonaux), des maladies parasitaires ou une anomalie du système immunitaire cellulaire. Son traitement est long et difficile.

    • La pyodermite mucocutanée est une infection bactérienne de la surface de la peau. Elle se caractérise par des croûtes et des érosions localisées à une ou plusieurs jonctions muco-cutanées: les lèvres, les paupières, la vulve, le prépuce et/ou l’anus. Le berger allemand semble prédisposé pour cette forme de pyodermite. Elle peut être facilement confondue d’un point de vue clinique et histologique avec une maladie auto-immune (lupus cutané) ou une tumeur.

  • Les fistules périanales sont des lésions délabrantes situées sur l'anus. Elles affectent majoritairement les bergers allemands (58% des cas) d'âge moyen. L'origine du problème reste peu connue mais une anomalie du système immunitaire reste la cause la plus probable. D'autres étiologies comme des colites, des allergies alimentaires et la babésiose ont été décrites mais semblent moins fréquentes. Les traitements médicaux faisant appel à des modifications alimentaires et à des immunomodulateurs sont les plus efficaces. La chirurgie utilisée il y a quelques années ne doit pas être envisagée d'emblée car elle peut, en altérant les sphincters, rendre le chien incontinent.

  • Les fistules métatarsiennes sont des lésions observées chez plusieurs races canines mais, elles affectent principalement, les bergers allemands. Elles se situent face postérieure du membre juste au dessus du coussinet prinicipal (métacarpien ou métatarsien) et se présentent d'abord comme un gonflement localisé évoluant le plus souvent en formant des fistules avec exsudation d'un liquide séro-hémorragique à hémorragique. Ces lésions sont souvent surinfectées.

  • Les Allergies (alimentaire et/ou dermatite atopique canine) : le Berger allemand est une des races à risques d'allergies. Une sensibilité alimentaire doit toujours être considérée avant d'envisager une dermatite atopique canine (allergie aux acariens, pollens...) lors de la recherche d'une cause allergique. La seule méthode efficace pour identifier une allergie alimentaire est le régime d'éviction de +/- 8 semaines suivi d'une réintroduction alimentaire. Les tests sanguins n'ont aucune utilité dans le diagnostic d'une allergie / intolérance alimentaire. Le prurit qui se manifeste par du grattage, du frottement, du léchage ou des mordillements est observé lors d'allergies.

  • Les Otites sont toujours à mettre en rapport avec une cause les favorisant ou permettant leur persistance. Chez le Berger allemand les allergies doivent être investiguées comme causes primaires.

  • Le lupus érythémateux cutané localisé (Lupus érythémateux discoïde) est une maladie autoimmune la plus fréquente après le pemphigus foliacé. Elle touche le plus souvent des jeunes adultes qui présentent des lésions faciales (nez, chanfrein...), la cavité bucale, les organes génitaux et les coussinets plantaires. La truffe perd son architecture "en pavés", se dépigmente et montre des érosions ou des ulcérations qui se couvrent de croûtes. Le diagnostic est avant tout clinique mais les biopsies cutanées restent également très utiles. Il est nécessaire de protéger la truffe du soleil qui aggrave les lésions. Les autres traitements sont l'utilisation d'immunomodulateurs topiques (glucocorticoïdes, tacrolimus), d'une association de tétracycline et nicotinamide et si nécessaire de glucocorticoïdes par voie orale.   

  • La Dermatite à Malassezia  se caractérise par un prurit (mordillement, léchage, grattage), de l’érythème (rougeur), parfois de l’alopécie (perte de poils) et par un état gras et squameux de la peau (pellicules) associé à une odeur rance. La face antérieure du cou, la tête, les espaces interdigités, les ars et les aines sont les régions corporelles les plus souvent atteintes.

  • La Dermatofibrose nodulaire est observée chez les bergers allemands et les golden retrievers. Elle associe de nombreux nodules cutanés et des tumeurs rénales bilatérales (cystadénomes ou adénocarcinomes). Un mode de transmission autosomique dominant est décrit pour cette maladie.

2. Berger allemand : Opthalmologie

  • La kératite superficielle chronique du berger allemand : il s'agit d'une inflammation de la cornée (membrane externe de l'oeil). Elle provoque une perte de la transparence de la cornée avec apparition d' une néovascularisation (la cornée normale ne contient pas de vaisseaux sanguins !) et parfois, d'un dépôt de mélanine (pigment de couleur brun foncé). La cornée devient rougeâtre avec des dépôts brunâtres et d'aspect irrégulier, débutant, le plus souvent, au niveau de l'angle nasal de l’œil. L'atteinte reste superficielle mais est très souvent bilatérale. Les chiens atteints sont habituellement  jeunes, entre 3 et 5 ans et en bon état général. Le traitement fait appel à des gouttes de cyclosporine ou de cortisone à vie. Si aucun traitement n'est entrepris, le chien risque la cécité.

3. Berger allemand : Ostéo-articulaire

  • La dysplasie de la hanche touche l'articulation coxo-fémorale. Au niveau du bassin, la cavité acétabulaire (la cavité qui accueille la tête du fémur) est trop petite et ne permet pas à la tête du fémur d'être normalement coaptée. Il en résulte que la tête du fémur est instable dans la cavité ce qui provoque avec le temps l'apparition d'arthrose et de douleur lors des déplacements. En Belgique, une radiographie des chiens reproducteurs  est exigée pour les éleveurs qui désirent obtenir un pedigree de la Saint Hubert pour leur chiots. Il existe plusieurs grades de dysplasie allant de A (indemne) à E (fortement atteint). Les traitements peuvent être chirurgicaux : placement d' une prothèse de hanche, ablation de la tête fémorale, triple ostéotomie du bassin ou, chez les individus très jeunes, fermeture de la symphise pubienne. On peut aussi aider l'animal au niveau de la douleur par un traitement symptomatique (antiinflammatoires ou goldtreat). Il faut veiller à éviter les excès de poids et à conserver une bonne masse musculaire  (physiothérapie).
  • La sténose spinale dégénérative encore nommée: "maladie du vieux berger " est une maladie dégénérative de certains nerfs appelés « nerfs de la queue de cheval ». Cette dégénérescence nerveuse entraîne une paralysie du train postérieur chez les vieux berger allemands. Aucun traitement n'est possible pour empêcher cette dégénérescence et le plus souvent il faut pratiquer l'euthanasie de l'animal celui-ci ne pouvant plus se déplacer pour uriner et déféquer.
  • La panostéite à éosinophiles ou l'ostéomyélite du jeune berger allemand est une maladie des jeunes chiens en croissance (5 mois à 2 ans). Elle provoque de la douleur et des boiteries intermittentes avec parfois épisodes de fièvre. Les bergers allemands atteints montrent une douleur à la palpation des os longs. Cette maladie dispose d'un bon pronostic à moyen terme mais des traitements symptomatiques pour soulager la douleur sont souvent indispensables.

4. Berger allemand : Digestif

  • Le syndrôme dilatation torsion d'estomac est une dilatation de l'estomac dûe à l'accumulation de gaz ou de liquide. L'estomac peut dans ces conditions occuper une grande partie de l'abdomen et dans certain cas se tordre sur lui même. On observe un ballonnement important au niveau des flancs de l'animal, une salivation excessive et des efforts de vomissements infructueux. La dilatation-torsion d'estomac est dans tous les cas une urgence. Le chien doit être rapidement conduit chez un vétérinaire afin de dégonfler et remettre l'estomac en place chirurgicalement. Quelques précautions doivent être prises afin d'essayer d'éviter ce syndrôme : fractionner la prise d'aliments en 2 ou 3 repas par jour, éviter l'exercice intense après les repas , donner une alimentation de bonne qualité. L'estomac peut également être fixé à la paroi abdominale (gastropexie) pour éviter la torsion.

  • L'atrophie acineuse du pancréas (insuffisance pancréatique) consiste en une destruction progressive des cellules du pancréas.  Les sucs pancréatiques étant indispensables à une bonne digestion, les bergers allemands atteints souffrent de diarrhée chronique et d'amaigrissement...

5. Berger allemand : caractéristiques raciales

  • Le Berger Allemand est un chien à la fois très sportif et élégant. Son pelage est dense, rude et droit. Sa robe est noire-marron-fauve, noire ou encore grise. Sa truffe est foncée (noire), ses yeux en amande de couleur brune et ses oreilles droites. Les mâles ont une taille d'environ 60 à 65 cm au garrot et les femelles entre 55 à 60 cm au garrot. Le poids varie de 30 à 35 kg pour la femelle et de 35 à 40 kg pour le mâle Sa queue est tombante, touffue. Il existe deux variétés également reconnues : à poils courts ou à poils longs. Les bergers allemands sont des chiens très polyvalents composés de deux lignées. L'idéal pour un acheteur est de combiner l'avantage de chacune des lignées: 

    • la lignée dite de travail : chien de garde, chien policier, pompier, chien d'avalanches, aide aux handicapés, chien guide d'aveugle, etc.  Malheureusement,  ils sont souvent négligés quant à la morphologie. On rencontre, dans ces « lignées » le tout noir, le bicolore et le gris. Le noir et feu, la couleur « emblématique » du Berger allemand, est quant à elle très peu présente dans les lignées de travail

    • la lignée dite de beauté dont les représentants  ont une morphologie excellente, une structure équilibrée, un très bon tempérament digne de la race et une forte pigmentation. On retrouve, généralement, la couleur noir et feu. La lignée de beauté est la plus commune et la plus répandue. 

© Luc Beco, Bérengère Monville, Martine Heyneman

 

Dermatite atopique canine - Berger Allemand
Lupus érythémateux cutané localisé - Lupus érythémateux discoïde