Vaccination du chat - Recommandations de l'ABCD

L’ABCD (European Advisory Board on Cat Diseases) un groupe d’experts européens en virologie, immunologie, vaccinologie et médecine féline, a publié ses nouvelles recommandations. Ainsi, vacciner contre les maladies virales principales du chat, telles que le calicivirus (coryza), l’herpèsvirus (coryza), la panleucopénie féline (typhus du chat), la leucose féline et la péritonite infectieuse féline reste important. Cependant la pertinence et les schémas de vaccinations peuvent varier selon :

  • le mode de vie du chat (séjour à l’intérieur exclusivement, sortie sans surveillance….)
  • la situation épidémiologique (nombre d’individus, infections existants dans le milieu….)
  • les antécédents (vaccinations des parents, maladies antérieures….)

Les vaccins contre le calicivirus, l’herpèsvirus et la panleucopénie féline font partie des vaccins « core », c'est-à-dire essentiels

  • leur administration doit se faire à tous les chats
  • ils protègent contre des maladies mortelles

Les vaccins pour la leucose féline et la péritonite infectieuse féline font eux partie des vaccins recommandés. Leur usage dépend d’une analyse de risques.

Le calicivirus (un des virus du coryza) provoque principalement des ulcères buccaux, des signes respiratoires supérieurs (éternuements….) et une forte fièvre. Ce virus, très contagieux, peut persister jusqu’à un mois dans l’environnement et se transmettre de manière indirecte par le propriétaire.
L’herpèsvirus provoque la rhinotrachéite féline, avec des signes tels que rhinite (éternuements), conjonctivite, kératite ulcéreuse, fièvre, abattement, perte d'appétit. Une fois infectés, les chats restent porteurs à vie bien que les signes cliniques régressent normalement au bout d’une à deux semaines. L’infection peut être réactivée lors d’épisodes de stress (maladie, utilisation non raisonnée de cortisone, introduction dans un nouvel environnement, lactation…).

Pour le « Coryza » (calicivirus et herpèsvirus principalement), l’ABCD recommande le schéma de vaccination suivant :

  • Une primovaccination des chats en 2 injections : la première à partir de l’âge de 8-9 semaines et la seconde à 12 semaines
  • (Une troisième injection à 16 semaines dans les situations à haut risque)
  • Un rappel un an plus tard est indispensable

    Ensuite
  • Si votre chat est exposé à des sources d’infection, s’il sort à l’extérieur ou vit en chatterie : rappel 1x/an
  • Si votre chat est un vrai chat d'intérieur : il ne sort jamais et ne rencontre pas d’autre chat et si vous ne faites pas rentrer un nouveau chat dans votre maison : rappel tous les 2-3 ans

La panleucopénie féline (typhus du chat) est une maladie provoquée par un parvovirus. Elle se manifeste par de la diarrhée, une déshydratation, une immunodépression… Le taux de mortalité est élevé (90%). Le virus de la panleucopénie féline est un virus très contagieux qui peut se transmettre notamment par l’intermédiaire de nos chaussures ou de nos vêtements. Il est donc très important de vacciner contre la panleucopénie, même si votre chat ne sort pas.

Pour le «typhus du chat », l’ABCD recommande le schéma de vaccination suivant :

  • Une primovaccination des chats en deux injections : la première à partir de l’âge de 8-9 semaines ; la seconde  à 12 semaines
  • (Une troisième injection à 16 semaines dans les situations à haut risque ou lorsque les chatons naissent d’une mère dont le taux d’anticorps est élevé)
  • Un rappel un an plus tard est indispensable
  • Ensuite, un rappel tous les 3 ans est suffisant pour la panleucopénie féline

Le virus de la leucose féline (FeLV) provoque des signes cliniques tels qu'une immunodépression, une anémie et des lymphomes lorsque la virémie est persistante. Le diagnostic clinique se complète par la recherche du virus. Elle se fait facilement en consultation ou au laboratoire par prélèvement sanguin. Cependant, un test positif doit être confirmé car une virémie peut être transitoire ou persistante (virémie = multiplication du virus dans le sang). Il est donc nécessaire de refaire le test sanguin 3 mois plus tard pour voir si le chat est toujours virémique ou s'il ne l'est plus. Selon la littérature, un chat virémique persistant a une espérance de vie limitée à 2-3 ans.

La vaccination pour la leucose féline ne concerne que :

  • Des chats se trouvant dans des situations à risque
  • Des chats ayant accès à l’extérieur
  • Des chats se trouvant ou ayant accès à des zones où le FeLV est endémique

Pour la leucose féline, l’ABCD recommande le schéma de vaccination suivant :

  • Une primovaccination des chats en deux injections : la première à partir de l’âge de 8-9 semaines ; la seconde  à 12 semaines
  • Un rappel un an plus tard est indispensable
  • Ensuite, à partir de l’âge de 3 ans, un rappel tous les 2-3 ans est suffisant (sensibilité moindre des chats plus âgés au virus)

La péritonite infectieuse féline (PIF) est due à un coronavirus félin (FCoV). Elle peut se présenter sous 2 formes :

  • La forme humide
  • La forme sèche

Seule une faible proportion de chats infectés développent la maladie. Les signes cliniques sont souvent frustes et peu spécifiques, sauf lors d’accumulation de liquide dans l’abdomen (forme humide) ou lors de signes oculaires. Les chats de moins d’un an, les chats de races et les individus très stressés sont prédisposés à développer la maladie. La vaccination contre la PIF a une efficacité de 75% et est recommandée uniquement dans certains cas, tels les milieux endémiques, les chatteries… La vaccination se fait par voie intranasale.

Pour la péritonite infectieuse féline, l’ABCD recommande le schéma de vaccination suivant :

  • Une primovaccination des chats en deux injections : la première à partir de l’âge de 16 semaines ; la seconde  à 20 semaines
  • Un rappel tous les ans

Comme vous pouvez le constater, un schéma de vaccination standard est difficile à établir. Chaque chat est différent et son schéma de vaccination lui est propre. Consultez votre vétérinaire et les fiches cliniques de l’ABCD pour de plus amples informations.

Dr. C. Thiry