Alimentation du chat

Introduction :
Une alimentation saine et équilibrée est le gage d'un bon développement et d'une bonne santé pour votre chat. Nous vous conseillons donc de choisir une nourriture de haute qualité, qui va couvrir tous les besoins nutritifs et énergétiques de votre petit félin.

Spécificités alimentaires du chat :
Le chat est un carnivore mais cela ne signifie pas qu'il doive manger uniquement de la viande ou du poisson. Il a besoin d'un régime alimentaire complet et équilibré pour être en bonne santé.

Le chat est un animal « délicat » particulièrement sensible à l'odeur, à la consistance et au goût de l'aliment que vous lui proposez. Avant de manger, il va renifler son repas. Si cela lui convient, il va le goûter. Et si le goût lui plaît, il va se restaurer.

Le chat est un « grignoteur ». En effet, un aliment étant laissé à sa disposition, il fera entre 10 et 16 repas pas jour. Les repas ne durent que 2 à 3 minutes et transit digestif est très rapide (12 à 14 heures).  

Le chat comparé à l’homme :
Le chat, contrairement à l'homme apprécie l'alimentation avant tout au travers de son odorat. Le nez d'un chat possède jusqu'à 67 millions de capteurs olfactifs, alors que le plus fin des nez humains n'en possèdera pas plus de 20 millions. Le goût en revanche, contrairement à bien des idées reçues, n'intervient que très peu dans le choix de l'aliment chez le chat. Là ou l'homme revendique 9000 bourgeons gustatifs (les cellules qui captent et analysent le goût des aliments), le chat n'en dispose que de 19 fois moins. Le chat ne consacre que très peu de temps à la mastication de ses aliments. Il les avale rapidement alors que l'homme les prépare par une mastication prolongée. A l'inverse, pour le chat, c'est l'estomac qui constitue le lieu de démarrage des processus digestifs. En fait, son estomac représente plus de 60 % du poids total de l'appareil digestif, contre 11 % seulement chez l'homme.

Comprendre ces éléments, c'est comprendre que le chat est différent de l'homme.

Comment le nourrir :
Responsable de la domestication du chat, l'homme à le devoir de le nourrir en accord avec ses vrais besoins et non en fonction de nos envies humaines. La méconnaissance des vrais besoins de l'animal, plus l'envie naturelle de tout propriétaire de « bien faire » peut représenter un danger pour nos animaux en projetant sur eux nos envies et notre mode de vie.

Une alimentation exclusivement à base de restes de table ne convient pas. En effet, elle est très difficile à équilibrer et nécessite un apport de vitamines et de minéraux. De plus, le chat est incapable de fabriquer, à partir de son alimentation des acides aminés comme la taurine et l’arginine. Il doit donc y en avoir dans son alimentation. L'arginine permet l'élimination des déchets toxiques (ammoniac) et, une carence en taurine chez le chat, provoque des troubles graves au niveau oculaire et cardiaque. C’est pour cette raison qu’un chat ne peut pas manger un aliment pour chien. Enfin, Les besoins énergétiques d'un chat varient en fonction de son mode de vie, de son âge et du fait qu’il soit stérilisé ou non. Un chat qui passe le plus clair de son temps dehors, hiver comme été, consommera d'avantage d'énergie qu'un matou qui ronronne toute la journée sur le sofa. Les mâles ou les femelles stérilisés auront des besoins énergétiques moins importants que des chats entiers. C’est pour toutes ces raisons, que certaines firmes étudient et développent des réponses adaptées à chaque besoin. Il est important de noter que toutes les croquettes présentes sur le marché ne sont pas de qualités égales. Les croquettes « bon marché » de grande surface sont trop riches en sels minéraux et en gras ce qui en augmente l'appétence mais favorise la formation de calculs urinaires. Les croquettes présentes chez votre vétérinaire font l’objet d’études rigoureuses. Quelques innovations techniques en sont la preuve :

  • la forme et la texture adaptée à l'âge et la race( contre la plaque dentaire et le tartre)
  • la lysine contre l'herpès
  • la taurine contre certaines affections cardiaques
  • les acides gras essentiel (oméga 3, huile de bourrache) pour optimiser la qualité de la peau et du pelage.

Les aliments pour animaux stérilisés contribuent à limiter la prise de poids (obésité) par une teneur réduite en graisse et plus élevée en protéines et aident à ralentir les effets du vieillissement grâce au complexe d'antioxydants (vitamines E et C, taurine et lutéine).

L’ensemble des professionnels de la santé s’accorde à dire que les croquettes sont le type d’aliments qui convient le mieux aux chats de tout âge. Ils ont également l'avantage d'être pratique surtout lors de voyages et en été lorsque la chaleur augmente. Ils contribuent à la santé buccodentaire. Ils sont moins onéreux que les aliments en boites, plus faciles à conserver et produisent moins de déchets pour l’environnement.

En conclusion :
Gare donc à nos réflexes anthropomorphiques préjudiciables à la bonne santé de nos animaux. Demandez conseil à votre vétérinaire car il est le plus à même de vous aider à choisir le meilleur aliment pour votre compagnon.