Hypercorticisme - Maladie de Cushing

Cushing avant traitement
Cushing après traitement
Calcinose cutanée

Hypercorticisme (Cushing)

Trois grandes catégories d'hypercorticisme (excès de glucocorticoïde / cortisone dans le sang) peuvent être établies en se basant sur leur origine

  • hypophysaire (l'hypophyse est une petite glande située sous le cerveau) (PDH: Pituitary Dependant Hyperadrenocorticism)
  • surrénalienne (les surrénales sont des glandes situées à proximité des reins) (AT: Adrenal Tumour)
  • iatrogène (induit par l'administration de traitements contenant de la cortisone)

Signalement

  • Race: n'importe quelle race de chien peut développer un hypercorticisme mais les Caniches, les Teckels et les Terriers (surtout de petite taille : Yorkshire, Boston, Jack Russel) semblent plus souvent atteints.
  • Il n'y a pas de race, d'âge ou de sexe qui prédisposent au développement d'un Cushing iatrogène.

Symptomes principaux

  • Polyphagie (augmentation de la prise d'aliments), Polydypsie (augmentaiton de la boisson) et Polyurie (augmentation de la quantité d'urines)
    Une consommation d'eau journalière de plus de 100 ml/kg de poids est observée chez 32-82% des chiens atteints. Ces signes cliniques peuvent précéder les modifications cutanées de 6-12 mois.
    La polyphagie est rencontrée dans plus de 50% des cas : les propriétaires assimilent souvent ce symptôme à un signe de bonne santé !
  • Distension abdominale : "abdomen pendulaire"
    La redistribution des graisses dans l'abdomen, l'hépatomégalie (gros foie), la distension vésicale et la faiblesse de la musculature abdominale en sont la cause.
  • Signes neuromusculaires / neurologiques
  • Signes sexuels :
    Anoestrus (la chienne ne revient pas en chaleur) / atrophie testiculaire
  • Signes respiratoires
    L'halètement et l'augmentation de la fréquence respiratoire sont les signes les plus fréquemment rencontrés. Des trombo-embolies pulmonaires sont parfois observées.
  • Signes dermatologiques
    Tout d'abord, le pelage perd son apparence luisante et soyeuse; il devient plus difficile à coiffer.
    Avec le temps les poils commencent à disparaître, provoquant une diminution de densité de ceux-ci (hypotrichose); suit alors une alopécie (absence de poils). Elle est dans la plupart des cas symétrique, envahi le tronc, mais épargne les extrémités des membres ainsi que la tête. Une modification de couleur du pelage est souvent un signe précoce.
    La peau devient hypotonique, fine, laissant souvent apparaître la vascularisation sous-jacente. De nombreux comédons peuvent être observés. Des modification des vaisseaux cutanés (phlébectasie, pétéchies..). Une mauvaise cicatrisation des plaies et une calcinose cutanée peuvent faire partie du tableau clinique.

Le diagnostic

  • Les tests biologiques (prise de sang à jeun)
    L'hématologie et la biochimie sanguine sont perturbées
    Les hormones thyroïdiennes sont diminuées dans 34 à 55% des cas d'hypercorticisme
  • Les tests biologiques (prise d'urines: le chien ne doit pas avoir uriné avant la consultation car les urines sont prélevée idéalement par ponction vésicale)
    Une infection urinaire est présente dans +/- 50% des cas
  • Les tests spécifiques sont nécessaire pour établir un diagnostic précis: stimulation à l'ACTH, dosage de l'ACTH endogène, freinage à la Dexaméthsone, rapport cortisol/créatinine urinaire...
  • La radiographie permet parfoi de mettre en évidence une minéralisation des glandes surrénales
  • L'échographie est la méthode de choix pour visualiser les surrénales, mais elle requiert un matériel de qualité et un opérateur expérimenté.
  • La résonnance magnétique nucléaire permet de visualiser  l'hypophyse avec précision.

Le traitement

  • Cette maladie grave se traite médicalement à l'aide soit de Mitotane soit de Trilostane.
  • La chirurgie permet également de guérir certains cas. Elle consiste à retirer la surrénale tumorale lors de tumeur surrénalienne (chirurgie difficile car la tumeur envahit souvent la veine cave) ou par hypophysectomie transphénoidale lors de tumeur hypophysaire (cette technique ne s'effectue que dans certains centres spécialisés et présente des risques importants)
Hypercorticisme - Cushing