Madame Floriane Perruche - Erezée (Dermatologie - Cushing Iatrogène)

Salut tout le monde !

Moi, c'est Titan Noir de la Tour du Bailly...
Oui, je trouve aussi que ça fait "prout-prout", mais je viens de Franche Comté (en France), de Haute Saône, plus précisément, pour ceux qui connaissent, région surnommée "Haute-Patate" pour les non initiés. C'est dire si je suis rural dans l'âme... Je vis en Belgique avec mon troupeau de chats, car "ils" n'ont pas voulu me confier des moutons. "Ils" disent que je suis trop fou et indiscipliné et patati et patata... Bon, au final, j'aime bien mes catous (surtout un que je soupçonne d'être un peu amoureux de moi, mais c'est une autre histoire).

Si je prends la peine, malgré un emploi du temps de Super Briard, de mettre un petit mot, c'est juste pour vous dire que si je viens de loin, je crois que je reviens de très loin aussi.
En Juillet, ma Madame est partie en vacances, --sans moi, l'ingrate--. Et là, je me suis senti vraiment pas bien... J'étais déjà sous Vache qui rit fourrée à la cortisone depuis 3 ans, et ma foi c'est bon ce fromage du pays ! Je "les" avais entendu parler de maladie auto-immune, pemphigus et autres mots sans intérêt pour moi. Il y avait aussi un grand gars qui venait régulièrement à la maison, pour me voir et redonner des trucs à mettre dans mes Vache qui rit... Tout allait bien, en gros, mais là, en juillet, je n'avais plus la force de ramener mes chats, et mes tutus (jouets de toutes sortes et de toutes les couleurs qu'on lance et que je rapporte) au bercail, même plus faim, juste sommeil. Papy et mamy se sont inquiétés grave... Ensuite, quand Madame Flo est revenue, j'avais trop mal aux pattes. Elle m'a emmené voir quelqu'un que je ne connaissais pas, ils ont beaucoup parlé, et j'ai eu droit à double dose de Vachequi... Youpi !
Mais il y avait ces trucs bizarres qui poussaient sur mes pattes, et que tout le monde regardait en faisant "beurk" ou bien "houlala"... Mamy voulait pas regarder, elle disait aussi que je sentais mauvais... Comme des boules, qui s'ouvraient et qui coulaient, mais j'avais pas trop mal, à cause de la vache qui rit !
Et c'est la que ma Madame et la Mamy, qui en avaient peut-être assez de toutes ces boîtes de fromage à acheter, ont décidé de m'emmener en voiture  (Re-youpiiii) jusqu'à Spa, voir monsieur Beco !
Très sympa ce monsieur. On est assez vite devenus copains. La seule chose qui me déplaisait fort en allant le voir, c'était ces femmes qui m'approchaient pour me voir et me parler. Elles étaient franchement pénibles de nous déranger comme ça. Moi j'aimais juste Mon véto mâle qui disait des choses étranges : cushing, cortisone, régime, antibiotiques... J'aime bien l'écouter parler celui la !
J'y suis donc allé avec grand plaisir pendant 3 mois, et entretemps, ma Flo chérie, regardait mes boules, mettait des trucs blancs dessus. Moi, je voyais que ça lui faisait plaisir alors je me laissais faire...
 
Et  puis un jour, Mon mâle docteur préféré, m'a pris dans ses bras, et m'a dit à l'oreille : "Voilà, tu es sauvé ! Ouf" Et tout le monde m'a félicité, il paraît que j'ai fait tout bien comme il faut... maigrir, me raser, dormir là où je devais. Bref je suis redevenu "l'agent 15", comme m'appellent mon papy et les chats.
Plus de trucs blancs et bleus aux pattes, j'ai repris mon boulot de cafeteur de chats et collectionneur de tutus. Mamy râle a nouveau contre moi, parce qu'elle dit que je prends trop de place et que je bouge beaucoup... La routine quoi !
Malheureusement, plus de vache qui rit, plus de voiture... juste la vie comme avant.
Mais c'est sympa, car ma Flo a moi à l'air plus détendue...
"Ils" disent que j'ai failli partir, que cet été était juste l'enfer etc etc, mais on a fait une joyeuse dînette avec mes potes les chats le soir de Noël : thon pour eux et croqu'os pour moi !!! J'ai l'impression que ma Madame a versé une larme...
C'est génial, tout le monde m'aime très fort !
Et moi j'aime tout le monde aussi... Sauf les dames vétérinaires...
 
J'aimerais bien revoir monsieur Beco, juste pour lui montrer comme je suis redevenu fou ! Personne ne veut plus m'y conduire, alors, je lui envoie... non pas une léchouille, ni 100 bisous, mais 1000 "bécots"...