L'arrivée d'un bébé dans la maison

De nos jours, nombreux sont les couples qui font un premier apprentissage des responsabilités « parentales » lors de l’acquisition d’un chiot ou d’un chaton, et ce, quelques années avant de fonder une famille. Et donc très souvent se pose avec l’annonce de la grossesse une question importante : « comment va réagir notre compagnon à l’arrivée du bébé ? »

Une information claire adressée aux futurs parents et à leur entourage devrait permettre de gérer plus sereinement le changement de la structure familiale existante, et donc ainsi d'éviter l'abandon du chien ou du chat  lors de l’arrivée d’un bébé. Dès le début de la grossesse sachez que le chien ou le chat "sent" les changements hormonaux et comportementaux de la future maman.

Les conseils à apporter aux propriétaires d’animaux désireux de fonder une famille peuvent être répartis sur trois périodes :

1. Avant la naissance du bébé :

  • faite lui écouter des pleurs et des cris de bébé pour l’habituer à la présence d’enfant
  • interdisez-lui clairement l’accès aux espaces réservés au sommeil du bébé
  • apprenez-lui à vous "sauter dessus" uniquement quand vous l’y invitez pour éviter qu’il ne le fasse quand vous aurez le bébé dans les bras
  • anticipez et réduisez progressivement le temps d’attention accordé au chien ou au chat pour qu’il n’y ait pas une cassure brutale lors de l’arrivée du bébé. Faites comme si vous étiez très affairé à autre chose (ce qui sera bientôt le cas !)
    Ce sont les maîtres qui doivent prendre la décision des moments de jeux, de sorties, de caresses, etc…
  • si votre animal souffre de troubles de comportement (caractériel, agressif, peureux, angoissé) c’est le moment de consulter votre vétérinaire, qui vous orientera si nécessaire vers un vétérinaire comportementaliste pour l’aider à retrouver la sérénité. Un animal plus équilibré acceptera mieux la présence d’un nouveau venu dans la famille
  • prenez l’habitude de le vermifuger tous les trois mois car une transmission accidentelle des vers des chiens et chats à l’homme est possible et peut occasionner des lésions importantes

2. Le retour à la maison avec le bébé :

  • Lors du séjour à la maternité, il est conseillé de rapporter quotidiennement au chien ou au chat un vêtement imprégné de l’odeur du nouveau-né pour qu’il puisse s’y familiariser
  • Lors de votre retour, n’obligez surtout pas votre animal à "aller vers l’enfant". Laissez-le s’adapter à lui à son rythme et laissez le venir sentir le nouveau-né. Ces premiers contacts olfactifs sont très importants

3. L’enfant grandit :

  • apprenez à votre animal la différence entre ses jouets et ceux du bébé. Ils sont très ressemblants et ceux de votre enfant risquent de souvent traîner dans le salon
  • faites toujours passer les repas du bébé avant les repas du chien
  • soyez plus indifférent au chien en l’absence du bébé et évitez de punir votre animal en présence du bébé
  • Associez au plus tôt l’enfant dans les moments agréables pour votre animal (jeux, caresses, sorties) et continuez à avoir des gestes affectueux envers votre chien ou votre chat , surtout quand vous avez le bébé dans vos bras. Ainsi, il va associer votre bébé à une action positive
  • un chien ou un chat ne devra jamais être laissé seul avec un petit enfant
  • n’acceptez jamais que votre enfant fasse mal à l’animal, apprenez-lui le respect. Montrez-lui comment l’animal aime qu’on le touche, quelles sont ses caresses préférées ou au contraire ce qu’il déteste !
    Attendez-vous à répéter plusieurs fois les mêmes choses, mais votre enfant finira bien par comprendre.

 Retenez que tous les spécialistes du monde animal et de la psychologie ont déjà maintes fois souligné les avantages de la présence d’un animal dans le développement psychologique et social de l’enfant.

Important : Lorsque l’arrivée d’un bébé est annoncée, la future maman subit généralement un dépistage des anticorps contre la Toxoplasmose, maladie parasitaire pouvant exposer le fœtus à des lésions graves du système nerveux central. Cette maladie peut être transmise par les matières fécales de chats porteurs. Il est donc fortement conseillé aux femmes enceintes et non immunisées d’éviter de nettoyer les litières de chats ou, si il est impossible de l'éviter, de porter des gants pour cette tâche. Bien se laver les mains après tout contact avec un chat est vivement conseillé.